Crolles : pratiques anti-grève

lundi 31 mars 2008, par fennec

Le syndicat CGT de ST-Crolles vous informe que les salariés postés de Crolles ont entamé des actions pour un plancher de 100€ d’augmentation pour tous.
Nous sommes malheureusement confrontés à une attitude de restriction des libertés individuelles répétitive. Ce en totale contradiction avec le respect des règles « éthiques » revendiquées par la direction, et avec les récents « prix » décernés à ST, pour sa responsabilité « sociétale ».

Voici le texte du courrier signé par plusieurs dizaines de salariés de Crolles et qui sera envoyé à l’inspection du travail.

« Monsieur L’inspecteur du travail,

Nous, salariés de l’entreprise ST Microelectronics des sites de Crolles, tenons à vous alerter sur les agissements des managers de nos ateliers.

En effet, nous subissons diverses pressions, par le biais de convocations en entretien ou directement à notre poste de travail par nos managers, qui consistent en chantages à l’évolution, aux changements de coefficient, aux congés, voire des remises en cause de carrières. Certains managers se permettant d’assimiler les débrayages à une rupture du contrat de travail.

Nous tenons à préciser que le mouvement social est lié aux salaires (demande d’un plancher à 100 €) et non contre le management.

Nous souhaitons pouvoir exercer notre droit de grève sans avoir à faire face au chantage et autres intimidations des managers, c’est pourquoi nous avons décidé de vous interpeller : nous ne voulons pas qu’un salarié soit sanctionné, sous quelque forme que ce soit, pour avoir exercé son droit de grève.

Ce sont ces raisons qui nous amènent à vous alerter sur notre situation.

Si ces faits devaient se poursuivre, malgré le droit d’alerte des délégués du personnel CGT, nous vous demanderons d’intervenir auprès de notre direction.

Nous vous prions, Monsieur, de recevoir nos salutations distinguées. »

Voir reportage FR3 IMG/flv/ST_FR3-2.flv
SPIP | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0