SYNTHESE DU QUESTIONNAIRE « URGENCE POUR NOS EMPLOIS A GRENOBLE »

dimanche 2 décembre 2012, par CGT.ST-STE

Début octobre la CGT du site de Grenoble a proposé un questionnaire aux salariés, on trouvera ci-après une synthèse générale suivie de réponses plus détaillées.

Nous remercions les salariés qui ont répondu notre enquête et qui ont pris le temps de répondre à un questionnaire qualitatif demandant une réflexion importante. Nous avons eu peu de réponses (quelques dizaines) mais elles sont intéressantes. Celles-ci seront diffusées par courriel aux abonnés de notre lettre d’information. Nous souhaitons une bonne lecture à tout le monde.

Synthèse générale

Voici comment se formule l’opinion dominante des salariés à travers cette enquête :

La situation de l’entreprise est mauvaise et est perçue comme s’empirant : mauvais management, mauvaise organisation, stratégie à court terme ou illisible, conflits internes dans le management.

La situation financière est perçue diversement. La réorganisation de STE est inefficace. Il faudrait que STE revienne dans ST pour l’emploi et l’efficacité. La Direction ST/STE a une gestion financière à court terme. On manque de ressources financières, on pourrait se servir dans les dividendes ou les hauts salaires.

La critique du haut management, de ses décisions et méthodes est très forte.

La séparation des filières techniques et managériales est mauvaise. La multiplicité des sites est mal gérée dans un cas sur deux. L’entreprise est mal organisée.
Il faudrait faire quitter Genève par le haut management pour le gain de coûts, rapprocher le top management des réalités. Il faudrait changer des personnes dans le haut management à cause des erreurs répétées. Le niveau de rémunération des hauts dirigeants écœure les salariés.

Beaucoup d’idées pour de meilleures méthodes de management. Plus de pouvoir décisionnel à la base, plus de collectif, plus de technique, et les outils de gestion qui vont avec.

Suite à la crise économique, le nombre de projets ou produits a diminué. La diminution de la RetD est une erreur.

Les plannings projets ne sont pas tenus. Ils sont irréalistes. Peu de gens trouvent les projets pertinents.

Les Etats français ou italiens ne pèsent pas sur les décisions stratégiques.
La microélectronique est un secteur stratégique car cela concerne tous les secteurs.
Les subventions et crédits reçus sont importants.
Les discussions sur la suite de nano2012 devraient porter sur le renforcement des liens entre entreprises du bassin grenoblois. Sur la possibilité plus aisée de faire travailler des entreprises & universités françaises et européennes. Sur un effort d’investissement des nouveaux nœuds avec partenariat (européen si possible) et un engagement sur une vraie production en Europe (avec du volume).

Le site de Grenoble n’est pas protégé des licenciements ni d’une fermeture, même s’il paraît que cette dernière serait la suite d’un changement majeur. L’emploi paraît menacé.

Agir sur la crise globale est une question surprenante pour certains salariés, d’autres s’y refusent, certains pensent que c’est nécessaire.

Les conditions de travail sont franchement mauvaises. L’impact du blocage des salaires est fortement cité. Le manque de personnel dans une moindre mesure.
Plus de la moitié des personnes qui répondent disent souffrir ou voir souffrir au travail. Ceci est particulièrement grave.

La motivation au travail est à la baisse.

QUESTIONNAIRE « URGENCE POUR NOS EMPLOIS A GRENOBLE »

Synthèse proposée : la trame du questionnaire est reprise, avec pour chaque rubrique :

  • un commentaire synthétique
  • un élément d’idées qui apporte des précisions ou une idée un peu différente de ce que nous savons déjà.

Le nombre de réponses porte sur 41 QUESTIONNAIRES, donc quand le total ne fait pas 41, c’est que des personnes n’ont pas répondu.

Votre Entreprise/service : (facultatif mais utile) : 11 STE ; 25 ST (dont un Crolles).

Votre avis général sur la situation de l’entreprise : (ce qui va, ce qui ne va pas) Comment jugez-vous les évolutions récentes ?

Synthèse : La situation est mauvaise, et est perçue comme s’empirant : mauvais management, mauvaise organisation, stratégie à court terme ou illisible, conflits internes dans le management.

Idées intéressantes : Les points de vue divergent. La roadmap produit à ST est bonne ou mauvaise, c’est selon. Note sur la venue de gros concurrents (Intel, Apple) sur un marché qui nécessite de gros investissements, dont nous manquons. Il y a un point positif sur les idées de projet dans les divisions, mais pas sur l’exécution.

Gestion financière de l’entreprise :

2.1 Comment jugez-vous la situation financière de ST ?
Synthèse : les avis divergent, de bonne à catastrophique. La situation de STE est mauvaise.

2.2 La réorganisation de STE commencée (avec le transfert d’activité effectif en juillet) est-elle efficace ?

Inefficace 14 Plutôt efficace 6

2.3 La Direction ST/STE a-t-elle une réelle politique industrielle ou se soumet-elle plutôt aux contraintes financières à court terme ?

Synthèse : politique financière à court terme.

2.4 Faut-il demander le retour de STE Grenoble à ST ?

Non 5 Oui 23

Pourquoi ?
Synthèse : pour la sauvegarde des emplois, l’efficacité économique
Idées intéressantes : pour certains étendre la demande à tout STE.

2.5 Manque-t-on de ressources financières (Cash, dividendes qu’on pourrait garder, subventions, crédit impôt-recherche, bénéfices réinvestis)

Non 8 Oui 13

Lesquelles :
Synthèse : dividendes et hauts salaires.
Idées intéressantes : soutien états européens. A l’inverse certains pensent que le rapport ventes/dépenses est insuffisant ou l’inverse que les dépenses sont trop importantes.

Organisations, Décisions du Management :

3.1 Les décisions du management sont-elles pertinentes ?

Non 23 Oui 5
Synthèse : Très forte critique du haut management.

Quelles seraient les bonnes décisions ?
Synthèse : Certaines suggestions reprennent celles d’autres rubriques.

3.2 Les méthodes du management sont-elles pertinentes ?

Non 23 Oui 1

Quelles seraient les bonnes méthodes ?
Synthèse : Beaucoup d’idées. Plus de pouvoir décisionnel à la base, plus de collectif, plus de technique, et les outils de gestion qui vont avec.

3.3 Nous constatons une séparation croissante des filières managériale et technique, quel est l’impact selon vous ?

Synthèse : A 24 contre 4 les gens sont très critiques.
Idées intéressantes : probablement une des causes du mauvais management.

3.4 La multiplicité des sites est-elle bien gérée dans votre secteur ?

Non 15 Oui 14

Lesquels ?
Synthèse : Pas de réponses multiples pour désigner clairement un ou plusieurs sites.
Idées intéressantes : On doit laisser une grande autonomie aux gens qu’ils soient en France ou à l’étranger. Pour rappel nous avons des concurrents asiatiques tout à fait capables, pourquoi saucissonner le boulot entre sites

3.5 Les organisations sont-elles adaptées ?

Non 15 Oui 8

Quelles seraient les bonnes organisations ?
Synthèse : Demande d’organisations stables,
Idées intéressantes : Une organisation réfléchie avec les salariés et mise en place avec leur accord. Une organisation qui soit orientée vers des intérêts à long terme plutôt que court terme, une organisation qui permette aux gens d’évoluer facilement pour éviter les ressentis/frustrations.
des filières de management technique reconnue, qui assurent la conception générale d’une plateforme, des équipes les plus petites possible pour être responsable d’une réalisation restreinte, des interfaces bien spécifiées et respectées
Exemple la RetD est découpée par compétences (soft, hard, vérif., …), au lieu d’être découpée par fonctions, ce qui résulte dans des tas de problèmes de synchronisations et du boulot fait pour rien !
Connaissez-vous des fabricants d’IP organisé de la sorte ??

3.6 Faudrait-il rapprocher le top management, lui faire quitter Genève ?

Non 9 Oui 24

Pourquoi ?
Synthèse : Gain de coûts, rapprocher le top management des réalités

3.7 Faut-il remplacer des personnes au plus haut niveau ?

Non 3 Oui 23

Pourquoi ?
Synthèse : Pour les erreurs stratégiques répétées.

3.8 Est-ce que le niveau de rémunération du staff a un effet sur votre motivation ?

Non 6 Oui 25

Pourquoi ?

Synthèse : écœurant. Ce n’est pas temps le niveau de rémunération que le fait de s’augmenter alors que les restrictions sont imposées à tous les salariés ainsi qu’aux organisations.

Projets, Produits, Marchés :

4.1 La Direction a-t-elle réduit le nombre de projets ou de produits pour s’adapter au ralentissement économique depuis 2011 ?

Non 5 Oui 23

Pourquoi ?
Synthèse : 2 personnes citent le ralentissement économique. Plutôt la volonté de faire des économies.

4.2 La Direction a-t-elle eu raison de diminuer la R&D depuis plusieurs années ?

Non 4 Oui 24

Pourquoi ?
Synthèse : Perte évidente de compétitivité. Recul de la position de ST au fil des ans. La RetD est l’avenir dans notre domaine
Idées intéressantes Avoir une stratégie et s’y tenir en termes de projets. Arrêter des projets n’est pas un mal bien au contraire, le tout est d’en faire peu, si possible les bons, et s’y tenir dans la durée.

4.3 Que pensez-vous des marchés adressés par STM et STE ? Dans quel autre marché STM et STE pourraient être présents ? Faut-il s’impliquer plus dans les produits finaux, les normes, les fournisseurs (téléphonie, équipementiers automobiles par exemple).

Synthèse :
Idées intéressantes :

Le portefeuille de ST/STE est trop large et nous dépensons du temps et du cash a tenter d’appliquer les mêmes critères a des activités disparates. Donc, concentrons-nous sur des activités maitrisées.
Mais un autre affirme le contraire.

La tendance est de plus en plus prendre à notre charge une partie de ce que faisaientt nos clients (solution clef en main avec une application hardware et software) mais ce qu’il faudrait pour moi, ce serait d’avoir un plan ambitieux de développement adressant les problématique de société telle l’écologie et le développement durable et tourner le dos à la consommation de masse et le gaspillage.

Très clairement il y a un défaut de suivi et d’investissement au niveau des normes et des groupes de travail des normes.

Les produits finaux me paraissent avoir plus de valeur ajoutée, c’est ce vers quoi il faut se tourner progressivement. Autre : !
L’implication dans les produits finaux risque de nous poser des problèmes avec nos clients finaux.

Côté STM les marchés adressés sont quand même pluridisciplinaires ce qui est plutôt un plus quand il y a un marché sur le déclin il peut être compensé par un autre. Par contre STE ce n’est pas le cas c’est qui vise seulement la téléphonie.
Oui il est indispensable de s’impliquer dans les produits finaux de manière à ne pas sur spécifier nos circuits et du coup être plus concurrentiel par exemple sur le plan de la consommation énergétique qui est dans la téléphonie le nerf de la guerre.
Sont cités : smart grid, médical, biotechnologie, holographie, et excellent notre modem.

4.4 Les plannings projets sont-ils réalistes, tenus ?

Pourquoi ?
Synthèse : Les plannings projets ne sont pas édités en fonction des réalités et des ressources.

Non 25 Oui 3

4.5 Les projets sont-ils pertinents ?

Non 7 Oui 9

Exemple. Pourquoi ?

Synthèse : Si on considère que les projets devraient l’être, c’est grave cette proportion.

4.6 Est-ce que vous trouvez que la qualité des produits diminue ?

Non 11 Oui 12

Pourquoi ?

Synthèse : Pression sur la vitesse d’exécution. Pression due à la complexité croissante.

Intervention de l’Etat sur la politique industrielle et financière :

5.1 Les Etats français ou italiens pèsent-ils sur les décisions stratégiques ?

Non 24 Oui 5

Pourquoi ?

Synthèse : les salariés ne savent pas pourquoi les Etats ne pèsent pas.

5.2 La microélectronique est-elle un secteur stratégique ?
Non 1 Oui 32

Pourquoi ?

Synthèse : Dans tout on aura de l’électronique et celui qui ne maitrise pas ce domaine est condamné à être dépendant des autres nations industrielles. Plus particulièrement nano. A des retombées sur tous les autres secteurs.
Idées intéressantes : l’évolution écologique dépendra partiellement de ça, par contre il faut lutter contre le consumérisme pur, qui pourrait être une (fausse) raison pour maintenir la microélectronique.

5.3 Les subventions et crédits reçus par l’entreprise sont-ils importants ?

Non 3 Oui 24

Pourquoi ?
Synthèse : Les réponses ne fournissent pas l’explication.
Idées intéressantes : Plusieurs personnes estiment que cet argent devrait être contrôlé, et pensent que ce n’est pas le cas.

5.4 A propos des discussions sur la R&D et les technologies de la microélectronique entre pouvoirs publics et nos entreprises sur le bassin grenoblois : sur quoi devraient porter les négociations Nano17 (suite de Nano12) ?

Synthèse : Renforcement des liens entre entreprises du bassin grenoblois. Possibilité plus aisée de faire travailler des entreprises & universités françaises et européennes. Effort d’investissement des nouveaux nœuds avec partenariat (européen si possible) et engagement sur une vraie production en Europe (avec du volume)

Idées intéressantes :
Exiger le changement de comportement du staff (Genève, salaires)
Exiger de vrais stratégies d’avenir (et pas des scissions d’activités, on voit le résultat de STE)
Droit de regard des autres acteurs : employés et syndicats, de l’état, etc.
Les négociations : sur la croissance des technos, des développements, des équipes, des sites et donc de l’emploi
Sur l’innovation (médical et bio Tech) et upgrade de l’outil industriel
Sur l’investissement et le développement HW/SW pas uniquement process
Sur la mise en place de sanction forte pour que STM respecte ses engagements et embauche réellement.
Sur une vie responsable, des produits nécessaires dans l’intérêt général du plus grand nombre, en respectant le NON au gaspillage des ressources naturelles limites…


5.5 Le site de Grenoble est-il protégé de licenciements, de fermeture ?

Non 26 Oui 3

Pourquoi ?
Synthèse : les salariés ne croient pas à cette protection.
Idées intéressantes : cependant certains introduisent une nuance pour ce qui est de la fermeture, qui supposerait un retrait de l’Etat et une disparition d’autres sites avant.

5.6 Faut-il se limiter à la stratégie d’entreprise ou également agir sur la crise globale ?

Se limiter à l’entreprise 6 Agir aussi sur la crise globale : 9 Ne savent pas comment agir sur la crise globale : 4. Plusieurs autres personnes affirment ne pas comprendre la question.

Synthèse : On voit ici que l’échantillon est vaste.

Conditions de travail

6.1 Souffrez-vous du manque d’embauches, du blocage des dépenses, du blocage des salaires ?

Non 3 Oui 34

Synthèse : OUI !
Idées intéressantes : 14 personnes précisent les salaires ; 9 le manque de personnel ; 4 précisent que cela a des conséquences techniques et une personne dit que :

NON, mais manque de moyens, de conditions de respect par la hiérarchie, de prise de décisions collectives, de mise à disposition d’outils, de méthode de travail qui sont best in class dans l’industrie, trop de procédure, trop de surveillance, donc des collègues qui n’ont rien d’autre à faire pour ajouter un workaround, au lieu d’identifier le problème a la base (…)

6.2 Est-ce que la fermeture de sites et les transferts ont eu un impact sur la charge ou la qualité de votre travail ?

Non 16 Oui 14

Pourquoi ?
Synthèse : Pour les cas concernés, l’explication : toute perte d’expérience augmente la charge de travail et amoindrit la qualité : perte d’expert, perte de relation, perte d’effectif.

6.3 Le multi-sites de ces dernières années a-t-il augmenté votre charge ou votre stress au travail ?

Non 15 Oui 13

Pourquoi ?
Synthèse : Pour les personnes qui répondent oui, c’est le stress qui augmente.
Idées intéressantes : une personne note : ridicule versus Qualcomm (très peu de sites). D’autres citent comme conséquence le manque d’efficacité.

6.4 Avez-vous les moyens de travailler ?

Non 11 Oui 19

6.5 Votre charge de travail est-elle excessive ?

Non 16 Oui 11

Pourquoi ?

Synthèse : Peu de réponses explicatives et variables. Parfois la mauvaise gestion. Travail en dents de scie. Une personne écrit 50 heures.
Idées intéressantes :

6.6 Souffrez-vous au travail, voyez-vous d’autres personnes souffrir au travail ?

Non 14 Oui 17

Pourquoi ?

Synthèse : La souffrance toucherait de nombreuses personnes.
Idées intéressantes : sont cités : ambiance, incertitudes, injustices, surcharge de travail, manque de travail, manque de reconnaissance, manque de moyens, pressions, désorganisation du travail

6.7 Quelle est votre motivation ? À la hausse ? À la baisse ?

Hausse 3 Baisse 19 égale 9

Explications spontanées surtout données en cas de baisse : ambiance et des rumeurs. Les employés sont déconnectés de la performance de l’entreprise (salaires, etc..) et des grandes décisions de l’entreprise (Pourquoi, stratégie non cascadée en bas, parfois informé seulement par l’internet, etc..).
On voit que des progressions fulgurantes sont possibles chez ST par contre pour les gens qui font simplement correctement leur travail la progression et très lente et réduit la motivation
Les enjeux politiques entre chefs d’équipe prennent le pas sur les intérêts de la société, où l’avenir de l’entreprise parait très sombre à l’échelle de quelques mois, où la qualité du travail fourni est mal reconnue (et pas uniquement sur le plan financier).

6.8 Votre emploi est-il menacé ?

Non 10 Oui 18

Pourquoi :
Synthèse : Pas d’explication générale.
Idées intéressantes : un cas particulier : parce qu’il dépend d’une ligne pilote qu’on est en train de laisser mourir

N°7 : VOS REMARQUES SUPPLEMENTAIRES :

Idées intéressantes : les remarques répètent des éléments déjà amenés précédemment pour la plupart.

SPIP | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0