QUELQUES POINTS IMPORTANTS du CCE des 16&17 avril 2013

mercredi 24 avril 2013, par CGT.ST-STE


Pour la Direction, la « phase 1 » a eu lieu, définissant les grandes lignes du transfert ; maintenant on va passer dans la « phase 2 », qui doit définir une liste individuelle, pour pouvoir informer chaque salarié STE de son organisation d’accueil ST. Quand ? « Le plus rapidement possible ».

La Direction veut utiliser une méthode plutôt bizarre sur le plan juridique : grosso-modo, ST rachèterait les sociétés STE. Les salariés STE resteraient salariés de leur ancienne société, devenue propriété de ST. Les deux sociétés continueraient de coexister : la ST actuelle et la ST ex-STE… « seconde ST ». Rappelons que pour les derniers transferts, la Direction avait simplement procédé à des transferts massifs de STE vers ST. Ceci aboutirait à avoir par exemple dans la même division des salariés faisant exactement le même travail et membres de deux sociétés différentes. De plus la Direction est ambigüe sur les instances de représentation du personnel. Qui pourraient rester distinctes !!! La seule raison est-elle l’optimisation fiscale (contourner le plafonnement du Crédit Impôt Recherche) ? Nous n’en savons rien. Pour la CGT, il est exclu d’avoir deux CE, DP etc. distincts à Grenoble. Ou un statut social différent, même à la marge.

Sur le fond économique, la Direction a présenté un tableau donnant le chiffrage des affectations des salariés de ST par division d’accueil de ST. Ce tableau est précédé d’une note économique. Mais celle-ci est très générale. Elle explique la situation des divisions MMS, Imaging, AMS etc…, et dit qu’elles ont besoin de ressources… et c’est tout. Nulle part on ne trouve l’explication de l’affectation de tant de personnes de tel groupe de STE dans telle division de ST. Aucune explication donc du tableau « d’allocations » fourni à la fin du document.
Aucune indication non plus sur l’organisation à venir, dans les divisions de ST, permettant de comprendre comment s’intégreraient les collègues ex-STE. Quant aux activités support, le tableau y affecte 230 personnes, et aucune indication n’est donnée.

Enfin, le summum est atteint avec les personnes qui iraient à DCG. On ne sait toujours pas si ces personnes iraient dans une nouvelle structure travaillant dans pour le Wireless (et si oui, dans quel mode ? Asic ? Autre ?). Si elles seraient affectées à UPD ou ailleurs. Et il y a quand même 255 personnes dans le tableau… Cette question est très importante, car suivant le cas de figure, on maintient ou non un pied dans le Wireless. Rappel : quitter le Mobile, affaiblir l’activité numérique est une ABERRATION ECONOMIQUE, sur laquelle il faut revenir.

Embrouille Ericsson : Il y avait bien une embrouille !!! Une nouvelle version de la fable a été présentée en CCE. Tout le monde irait à ST dans un premier temps (dans la « seconde ST »). Puis il y aurait détachement de salariés pour une période déterminée dans la nouvelle entité Ericsson. Détachement sur volontariat ? Semble-t-il oui, mais la réponse n’est pas nette. La Direction veut rassurer et insiste sur le fait qu’un détachement maintient le contrat de travail initial.

GPEC… « Pour qu’il n’y ait aucune équivoque, on ne fera pas de PDV » nous dit le DRH France… Mais c’est le moment de « booster nos dispositifs GPEC », pour favoriser les mobilités internes, rajoute -t-il. A suivre de près. Une réunion sur la GPEC est prévue le 30/4/2013.

ASSEMBLÉE D’INFORMATION
JEUDI 25, À 12H30, DEVANT LE « G »

PROCHAINES ECHEANCES : Comité Européen ST le 23, Comité Central d’Entreprise (suite) le 24.

SPIP | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0