STMicroelectronics investirait 1,2 milliard en Isère (suite)

lundi 3 mars 2008

Une éventualité soulevée alors que l’Etat français vient de racheter près de 3% du capital du groupe de semi-conducteurs.

Les Echos avançaient, samedi 1er mars, sur leur site internet, que le groupe de semi-conducteurs franco-italien STMicroelectronics s’apprêterait à investir 1,2 milliard d’euros sur son site de Crolles, près de Grenoble, dans le cadre de son programme de développement 2008-2012. Une information que le groupe n’a pas commenté pour l’instant.
L’Etat français a annoncé mercredi avoir racheté à l’italien Finmeccanica 2,86% du capital de STMicroelectronics. Une opération que l’Elysée a justifié par la volonté de « préserver l’indépendance de l’entreprise » mais aussi de « favoriser son rôle dans le secteur des nanotechnologies en France ».

3,4 milliards d’investissement de 2002 à 2007

Parallèlement, Bercy a validé le programme de développement de STMicroelectronics pour le site de Crolles, en partenariat avec l’américain IBM, avec lequel la compagnie franco-italienne a signé en juillet 2007 un accord de coopération pour développer les technologies de fabrication des semi-conducteurs de prochaine génération.
Le précédent programme de développement avait généré 3,4 milliards d’euros d’investissements sur la période 2002-2007 et dépassé ses objectifs en terme de création d’emplois, avec 1.300 postes. L’Etat et les collectivités locales l’avaient soutenu à hauteur de 543 millions d’euros, dont 148 millions d’euros pour les collectivités territoriales.

Source : article paru le 03/03/08 sur le site challenges.fr

SPIP | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0